Recherche avancée

« La diversité des profils : une richesse pour la haute fonction publique »

Recrutement et formation
Publié le 15 juin 2021
Interview
« La diversité des profils : une richesse pour la haute fonction publique »

Issue de la loi du 6 août 2019 de Transformation de la fonction publique, l’ordonnance du no 2021-238 du 3 mars 2021 favorisant l’égalité des chances pour l’accès à certaines écoles du service public crée un concours externe spécial.

Ce dispositif ouvre une voie d’accès réservée aux candidats issus des classes préparatoires « Talents » pour les concours de cinq écoles de la haute fonction publique, dont l’Institut national des études territoriales (Inet). Son directeur, Franck Périnet, nous explique l’intérêt de cette nouvelle mesure.

Quel est l’objectif de l’ordonnance du 3 mars 2021 ?

Cette réforme vise à améliorer la diversité sociale des élèves de cinq grandes écoles de la haute fonction publique, dont l’Institut national des études territoriales (Inet).

L’enjeu est réel. Nous constatons en effet une certaine homogénéité dans le profil sociologique, géographique et socio-économique de nos élèves. Même si les concours des écoles de la haute fonction publique sont par principe ouverts à tous, de nombreux étudiants n’imaginent pas pouvoir y accéder. Notre rôle est de faire en sorte qu’il n’y ait pas de discriminations territoriales ou sociales dans l’accès à ces concours. La fonction publique se doit d’être à l’image de notre société, par l’origine géographique des élèves, la parité ou les origines sociales.

Par ailleurs, plus la diversité et la variété des profils de nos élèves seront grandes, plus cela enrichira notre réflexion et notre capacité à relever les défis posés par un environnement territorial de plus en plus complexe.

Comment se traduit ce nouveau dispositif ?

Ce nouveau concours externe spécial offre une voie d’accès réservée aux élèves qui auront suivi un an d’études dans une classe préparatoire dite « Talents ». Les élèves de ces « prépas Talents » sont sélectionnés au mérite et sur critères sociaux tels que l’obtention d’une bourse de l’enseignement supérieur. Leur dossier de candidature est étudié et ils passent un entretien oral d’admission devant un jury.

À l’issue de l’une de ces « prépas Talents », ils pourront s’inscrire aux concours de cinq grandes écoles de la haute fonction publique où des places leur seront réservées. L’ordonnance fixe un plafond de 15 % des places ouvertes au concours externe. Par ailleurs, leurs épreuves et leur jury seront les mêmes que pour les autres candidats. Dès la session 2021, l’Inet ouvre 26 places au concours externe d’administrateur territorial, dont 4 places pour le concours externe spécial.

L’Inet participe avec l’Éna (futur Institut du service public) à la création de nouvelles places en « prépa Talents ». De quelle façon ?

L’Inet s’engage pour la promotion sociale et une plus grande diversité au sein de la fonction publique. Pour la première fois, notre école participe à la création de nouvelles places « prépa Talents », en partenariat avec l’Éna et les universités de Strasbourg et de Nantes. Une nouvelle classe « prépa Talents » de 24 places va être créée à Nantes et celle de Strasbourg accueillera 12 élèves supplémentaires, soit 24 en tout.

L’un des intérêts de ces « prépas Talents » réside dans leur répartition sur l’ensemble du territoire national. À mon sens, il faut parvenir à « casser » les représentations selon lesquelles si vous n’êtes pas passés par Paris vous n’y arriverez pas. En outre, les élèves bénéficient d’aides financières, comme la prise en charge de leur logement. Ils ont aussi accès à un environnement matériel et pédagogique spécifique.

Il est important que chaque élève se préparant à un métier puisse, dans sa palette de choix, penser à la haute fonction publique. Certes, les concours comme ceux de l’Éna et de l’Inet sont difficiles et exigeants, mais ils ne doivent pas constituer des barrières infranchissables. Ces « prépas Talents », qui seront amenées à se développer sur l’ensemble du territoire national, permettront d’offrir une préparation dans de bonnes conditions.

 

Pour retrouver le décryptage de l'ordonnance du 3 mars 2021, voir « Réforme de la haute fonction publique : les mesures du gouvernement pour favoriser l’égalité des chances pour l’accès aux écoles de service public », avril 2021.

  • Rechercher dans cet article
Du même auteur
Les outils